laurentb

09 avril 2021

Accueil Actualités

Des changements au collège d’Ambalavao

Des changements au collège d’Ambalavao

Au début de l’année, l’effectif des élèves était très instable suite au COVID; maintenant la situation se stabilise surtout pour Ambalavao, et la nouvelle installation de l’adduction d’eau par forage motive les élèves  dans la formation pratique tant en agriculture qu‘en élevage.

Un plan d’aménagement mettant en valeur l’agroécologie a été fait à Ambalavao et une partie de parcelle maraîchère a été réaménagée pour la mise en oeuvre du projet responsabilisant des jeunes.

Pendant la journée de la femme le 8 mars dernier, les filles du Collège d’Ambalavao ont fait une campagne de vaccination des volailles dans les villages aux alentours du collège; cette campagne a été précédée d’une formation ponctuelle sur la santé des volailles. Le collège a capitalisé par un film de 3mn cet évènement.

 

Elles ont terminé leur formation en 2019, elles ont réalisé leurs projets !

Récemment, l’équipe de la coordination avec le conseiller des jeunes de l’OPR Haute Matsiatra et le Président de Fekama ont fait un suivi des jeunes sortants dans les régions “Haute Matsiatra” et “Vatovavy Fitovinany”; ils ont eu  l’occasion de rendre visite à deux jeunes filles sortantes d’Ambalavao.

Elles sont en plein développement de leur projet : engraissement de porcs et riziculture améliorée.

Pour le “projet porcs” à Alakamisy Ambohimaha (75 km du collège), Sariaka, sortante  2019, a actuellement six porcs à engraisser avec un début de deux porcs de dotation.

Elle a la plus belle porcherie de la zone et est devenue une référence de son territoire; elle est encore célibataire et ne se précipite pas pour se marier; son frère Benjamin sera un futur candidat du collège pour la prochaine rentrée.

Pour le “projet riziculture”, Mirana, sortante 2019, est dans une zone reculée du Sud Est (environ 300 km du collège). Elle  a eu 20 ares de riziculture pour la dernière campagne, et vient d’acheter une rizière de 50 ares avec sa production du riz (et un appui financier de ses parents) au mois de janvier.

Elle développe aussi la culture de la vanille et possède déjà une centaine de pieds qui sont installés autour de  leur maison (pour la sécurité). Elle est désignée comme une “paysanne championne” de sa zone par le projet Défis; elle assure aussi le suivi de l’installation de la culture de café des associations dans sa zone.

 

Partagez sur :